La vie à quatre, c’est d’abord une série de changements :

Changements de rythme : tout s’accélère, les journées paraissent faire 12 heures de moins, finies les petites retrouvailles en amoureux quand la grande est au lit, finies les nuits de 10 heures…

Tout se multiplie : 2 fois plus de bains, 2 fois plus de lessives, 2 fois moins d’espace; mais aussi 2 fois plus d’amour!

Changements d’habitude : se partager entre Alice et Louise et se répartir les taches; être obligé de s’organiser et de planifier (c’est dur!); se dépêcher pour tout et toute la journée.

Alice aussi a changé, elle ne ressemble plus au petit animal des débuts! Elle fait des sourires (nombreux),  elle nous a fait quelques nuits complètes (2 ou 3), elle saute au moins un biberon la nuit 🙂 Elle est mignonne mais très à cheval sur les biberons, quand ça la prend il ne faut pas trainer sous peine de devenir sourde d’une oreille au moins, celle dans laquelle elle crie jusqu’à avoir enfin la déesse tétine dans la bouche avec le lait chaud qui s’en échappe.

Changements de configuration : on s’est longtemps torturé l’esprit pour savoir où nous allions caser la petite bibi Nain-nain et finalement nous avons dû nous sacrifier. Sacrifier la chambre qu’on s’était choisie et conçue sur mesure avec la porte-fenêtre sur le jardin et sa salle-de-bains-baignoire que j’avais longtemps fantasmé et enfin réalisée à mon idée. Sacrifier une des seules portes qui ferme de la maison. Sacrifier un espace de vie auquel nous nous étions merveilleusement habitué. Nous voilà donc sur le palier, en haut de l’escalier, lieu de transition et de passage transformé en chambre- provisoire- semble-t-il!

Mais c’est sincèrement chouette d’avoir un nouveau petit bout d’amour à la maison, d’avoir une grande soeur aussi attentive et aimante que Louise, on aimerait juste avoir quelques soirées peinards!

Publicités